Touriste… sans en avoir l’air!

Touriste… sans en avoir l’air!

L ‘exotisme d’une destination ensoleillée quand on vit dans un pays tempéré n’est pas toujours facile à gérer. On est souvent tenté d’enfiler sa banane et d’accrocher son réflex tout juste acheté autour du cou… Avec tout ça difficile de pas se faire prendre en flagrant délit de touriste. Besoin de conseil pour kiffer la destination en te fondant dans le paysage ? Allez c’est par ici que ça se passe.

 

Ah la plage, le sable fin, les cocotiers, les marchés, les rivières, les activités nautiques, les randonnées, la gastronomie, la musique, l’artisanat… En Martinique, tout est prétexte à découverte, tout est prétexte à prendre des photos. Pour le touriste qui arrive dans la Caraïbe, plus précisément sur ce bout de terre entre Sainte-Lucie et la Dominique qu’est la Martinique, c’est Disney en version plus ensoleillé. Bon certes, il y a Mickey en moins mais on se rattrape vite avec plus de couleurs, des musiques enivrantes, des saveurs originales etc. Mais le problème est qu’on peut parfois passer à côté de certaines expériences quand on à l’air de sortir tout droit d’une bande annonce pour un documentaire de la chaîne Voyage. Voilà quelques règles pour avoir l’air totalement cool quand on fait du tourisme.

 

Principe de base n°1 « La banane tu la manges, tu ne la portes pas »

Tu brûles ta banane ! Alors oui elle est pratique,  mais non la banane est un fashion faux pas de la tenue que tu ne peux pas te permettre. Rappelle-toi que ton objectif est d’être cool. De te fondre dans la masse, de te rapprocher des locaux pour mieux partager leur univers. Et cette proximité n’est clairement pas possible avec la barrière de la banane. Non je te vois venir. Même si elle est d’un beige discret ou d’un noir classique : tu la brûles ! En échange de la banane opte pour un sac en bandoulière. Suffisamment grand pour avoir une pochette avec tes papiers importants, une bouteille d’eau (locale) et… (c’est l’objet du second principe).

 

Principe de base n°2 « le réflex n’est pas un réflexe »

Ton réflex ! Le réflex se met dans un sac pas autour du cou. Je ne sais pas qui est le premier qui a pensé que se balader avec un appareil photo réflex autour du cou lui donnait l’air cool… Sauf que finir par attraper un coup de soleil, avec un réflex autour du cou ça va chercher dans les moins 10 points sur le tableau des trucs pas glamour du tout. Range ton réflex dans ton sac. Ce n’est pas grave si tu rates l’envol d’un pélican, ou l’oiseau mouche qui volait tout près. Tu l’as vu, tu as profité de l’instant réellement et tu pourras le raconter. Surtout que la plupart du temps dans la précipitation, la photo est floue, mal cadrée et tu ne gardes du moment que le souvenir d’une photo ratée. Dégaine ton appareil pour faire de jolies photos mais dans un cadre plus tranquille. Donc réflex dans le sac.

 

Principe de base n°3 « Bozo le clown n’était pas cool »

Les chaussettes avec des chaussures ouvertes. Avant toute chose je voudrais savoir : pourquoi ? Comment ? Qui ? Non ce n’est pas beau et non ça n’a aucune utilité. Si tu transpires des pieds, mets des baskets avec tes chaussettes et ne prend pas des chaussettes qui montent jusqu’à tes genoux. Prends les en coton ni trop fin ni trop épais. Agrémente-les d’un bermuda en toile aérée ou en jean et d’un t-shirt d’une association locale. Tu as le choix entre « Nou pli fo », « Keep calm et sois fière d’être martiniquais »… Bref tu as de l’idée puisque tu as déjà su qu’il fallait que tu viennes nous voir !

 

Et voila, tu es maintenant paré à kiffer ton séjour à te fondre dans la masse à être plus martiniquais que le martiniquais pendant les 5, 10 ou 15 jours de ton séjour. Et surtout n’oublie pas la traditionnelle photo au bord de la plage pour faire enrager tes collègues.

 

No Comments

Give A Reply