fabrication de farine de manioc

Depuis toujours, la farine de manioc occupe une place importante dans la préparation de mets locaux dans les pays tropicaux. Que ce soit dans les ménages ou dans l’industrie alimentaire, la farine du manioc recèle des potentialités considérables en tant qu’aliment d’appoint ou de substitution à d’autres types de farine. La farine de manioc est très utilisée par les personnes étant allergiques au gluten.

La farine de manioc de haute qualité est fabriquée dans un délai d’un jour après la récolte de la racine. Elle est très blanche, avec une faible teneur en graisse, elle n’est pas amère comme la farine traditionnelle de manioc fermenté. Elle ne transmet pas de mauvaise odeur ou de mauvais goût aux produits alimentaires et se mélange très bien avec la farine de blé pour la fabrication de pain ou de gâteaux.

 

Qu’est ce que le Manioc ?

Le Manioc, (Mahihot) est un arbrisseau aux tiges noueuses atteignant 2 à 5 mètres de hauteur. Cette plante est originaire d’Amérique du sud et centrale. Il a probablement été introduit dans les îles antillaises par leurs premiers occupants connus, les Arawaks et surtout les Caraïbes, qui faisaient de fréquentes expéditions dans les Grandes et les Petites Antilles. Cette plante existait déjà en Martinique bien avant la colonisation.

Plus tard, le Manioc à été introduit en Afrique par les navigateurs portugais. Il est actuellement cultivé dans toutes les régions chaudes du globe. Il fait partie intégrante du régime alimentaire de plus d’un demi-milliard d’êtres humains.

FABRICATION DE LA FARINE MANIOC : LES DIFFERENTES ETAPES

Étape 1 : Sélection des racines

Récoltez ou achetez des racines de manioc saines, mûres, fermes, fraîchement récoltées. Leur chair doit être blanche.

Étape 2 : Épluchage

Épluchez les racines, enlevez la tige et toute autre partie fibreuse à l’aide d’un couteau aiguisé. Les épluchures de manioc peuvent servir d’aliment pour le bétail après leur séchage, ou être compostées.

Étape 3 : Lavage

Lavez les racines de manioc épluchées avec de l’eau propre pour enlever toute saleté.

Étape 4 : Râpage

Râpez les racines de manioc pour obtenir une pâte fine.

Étape 5 : Pressage

Mettez le manioc gratté dans un sac propre, tel qu’un sac de jute ou de sisal, pour enlever le surplus d’eau. Pressez le sac à l’aide d’une presse pour extraire l’excès d’eau jusqu’à ce que le manioc soit friable.

6 : Séchage

Étalez soigneusement la pâte pressée en plein soleil. Faites sécher la pâte jusqu’à ce qu’elle soit farineuse.

Étape 7 : Moulage

Moulez la pâte de manioc ainsi séchée pour en faire de la farine. On peut moudre la pâte à l’aide d’un moulin à marteau.

Étape 8 : Tamisage

À l’aide d’un tamis fabriqué soi-même, tamisez la farine pour enlever toute matière fibreuse et impuretés. Le tamisage est important car il permet d’obtenir une farine de haute qualité.

Étape 9 : Emballage et stockage

Mettez la farine tamisée dans des sachets étanches à l’humidité. Etiquetez les sachets en inscrivant la date de fabrication et celle de péremption (après six mois).

 FABRICATION DE LA FARINE DE MANIOC : UNE PRODUCTION ARTISANALE A DECOUVRIR

Afin de découvrir la farine de manioc artisanale et ses produits dérivés à déguster, Beyond The Beach vous propose de passer quelques heures en immersion dans une case à manioc.

Retrouvez l’atelier fabrication de farine de manioc ICI

Réservation

www.beyondthebeach.fr

contact@beyondthebeach.fr

+596 (0)696 98 60 29

Adresse

Rue de la Jeunesse, Enclos 97233, Schoelcher, Martinique